Chaire de recherche en salubrité des viandes
Université de Montréal

Qui sommes-nous?

Historique

Fondée en 1999, par Dr Sylvain Quessy, mv.
Membre de l’industrie alimentaire
Nomination de Dre Ann Letellier comme titulaire en 2005
Obtention d’une chaire de recherche industrielle du CRSNG en 2010
Renouvellement de la Chaire industrielle du CRSNG en 2015

Mission

La Chaire de recherche en salubrité des viandes a pour mission de soutenir l’industrie par ses recherches sur les divers dangers chimiques, physiques et biologiques, et plus particulièrement sur les pathogènes alimentaires.
La CRSV effectue des recherches fondamentales et appliquées en salubrité des viandes afin de permettre à l’industrie
•    de répondre à des problématiques très ciblées,
•    de se positionner avantageusement face aux marchés domestiques et d’exportation,
•    d’assurer la salubrité des produits de viande offerts aux consommateurs.

L'équipe a développé depuis 2011, dans le premier mandat de la Chaire CRSNG, un programme de recherche visant la maîtrise de la qualité sanitaire de la viande, en particulier chez le porc et la volaille. Un volet important de cet objectif consistait à diminuer les risques de toxi-infections chez l'humain.

Les gastro-entérites bactériennes en Amérique du Nord sont principalement causées par Salmonella et Campylobacter, à partir notamment de viande de porc et de volaille. En conséquence, la CRSV - CRSNG a mis en place une approche intégrée de lutte contre ces pathogènes du producteur jusqu'au consommateur. La CRSV-CRSNG s'est également penchée sur le problème de la multi-résistance aux antibiotiques de certaines souches bactériennes.

Axes de recherche 2011-2015

1/ Prévalence et surveillance des pathogènes alimentaires (antibiorésistance et facteurs de virulence)

2/ Développement de stratégies de contrôle des pathogènes alimentaires dans une approche de la ferme à la table

3/ Gestion et communication du risque – Approche HACCP

Axes de recherche 2016-2020

Les méthodes moléculaires de caractérisation des microflores intestinales étant maintenant au point, le nouveau programme 2016-2020 se focalise sur 3 grands axes reliés à l'amélioration de la santé digestive des animaux et son impact sur la salubrité des aliments.

1/ Identification des marqueurs microbiens associés à l'équilibre digestif de l'animal qui influencent favorablement sa santé intestinale et son bien-être.

2/ Développement des stratégies de renforcement de la santé digestive, contre les agents zoonotiques chez les porcs et volailles.

3/ Étude de l'impact de ces stratégies sur la réduction de la présence de pathogènes et l’orientation favorable des flores d'altération des viandes.