Chaire de recherche en salubrité des viandes
Université de Montréal

Dre Marie-Lou Gaucher

  • 2004, diplômée de l’Université de Montréal en médecine vétérinaire
  • 2007, Maîtrise en Sciences vétérinaires, option microbiologie, à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal
  • 2015, Doctorat (PhD) en Sciences vétérinaires, option microbiologie, à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal

Vétérinaire possédant une vaste expertise en production avicole, elle se spécialise dans le contrôle des bactéries pathogènes dans une approche de la ferme à la table. En tant que professeure et chercheure, son enseignement et les travaux de recherche des étudiants à la maîtrise et au doctorat qu’elle supervise portent principalement sur l’épidémiologie et la caractérisation moléculaire de ces pathogènes en filière avicole, ainsi que sur la mise en place de stratégies de contrôle adaptées autant aux problématiques de santé animale que de santé publique. Son programme de recherche s’intéresse tout particulièrement à l’étude des réservoirs, des voies de transmission et de la maîtrise de Clostridium perfringens et de Salmonella spp., deux agents responsables de toxi-infections alimentaires.

  • 2007 à 2010, vétérinaire praticienne avicole à l’emploi de la Coop fédérée
  • 2007 à aujourd’hui, membre du comité organisateur du Rendez-vous avicole de l’AQINAC
  • 2015-2016, stage post-doctoral à l’Université de Guelph sous la supervision du Dr John Prescott, projet portant sur l’étude de la diversité des gènes codant pour le pilus de type IV chez des souches de Clostridium perfringens d’origine aviaire, ainsi que sur leur rôle dans la pathogénie de l’entérite nécrotique aviaire
  • 2016, attachée de recherche à la Chaire de recherche en salubrité des viandes à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, encadrement d’étudiants gradués dont les projets de recherche portent sur l’étude des réservoirs de Clostridium perfringens entérotoxinogènes en production avicole, sur l’optimisation du contrôle de Salmonella en filière avicole chair, sur les impacts, autant pour la santé avicole que pour la santé publique, de la stratégie canadienne visant à réduire l’utilisation des antibiotiques en production avicole, sur le rôle du microbiote digestif des oiseaux face à la contamination des produits de viande de volailles et des œufs par des bactéries pathogènes d’importance en santé animale et en santé publique, et finalement, sur l’identification de facteurs de virulence contribuant au pouvoir pathogène des Clostridium perfringens capables de causer l’entérite nécrotique aviaire.
  • 2016, scientifique en chef pour le développement du modèle d’inspection basée sur le risque dans les couvoirs canadiens à la Direction générale du développement des affaires, des services et de l’innovation de l’Agence canadienne d’inspection des aliments
  • 2018, professeure adjointe à la Chaire de recherche en salubrité des viandes au département de pathologie et de microbiologie de l’Université de Montréal, activités d’enseignement et de recherche sous les thématiques susmentionnées
  • 2019, membre du comité technique aviseur pour le développement du modèle d’inspection basée sur le risque dans les meuneries canadiennes à la Direction générale du développement des affaires, des services et de l’innovation de l’Agence canadienne d’inspection des aliments